L'Artisan Parfumeur Champ de Baies (2018) {Perfume Review & Musings in English & French}

artisan-parfumeur-champ-de-baies-flacon.jpg

The new Champ de Baies by l'Artisan Parfumeur smells like a long, musky melopeia. It is heavy, silent and voluntarily unilinear in its structure. The blackberry / cassis inflects the musk with its tart, green and fruity nuances. There are leathery suggestions, like the smell of the shadow of your skin. This is a fragrance whose effect takes place quite a bit under the radar. You can detect that people might be able to smell it better than you do. Nothing shouts in this composition. The perfume modulates the scent of your skin, but never stands out obviously, in the short term...

When this happens, it feels like it would be best to live with the scent for a day to see if it will surprise you in those moments when you let go of intentional perception. But first, we can give you a few pointers as to how you might perceive it when you do pay attention to the evolution of the fragrance.

Intentional Smelling

Beyond the muskiness paired with blackcurrant / blackberry, a trademark accord of L'Artisan Parfumeur since Mûre et Musc (Blackberry & Musk) in 1978, often shamelessly copied by the rest of the industry (insert a smiley here), this latest iteration develops perhaps a new understated fizziness allied with discreet green accents. Unlike its launch counterpart Champ de Fleurs, Champ de Baies reads more as an eau de cologne, albeit a modern one, etched following a minimalist aesthetic.

You can tell that the composition is full-fledged, thought-out and lasting, but it's also incredibly tuned down. You need a fine ear to listen to it. Or to decrease the level of sound / perfume in which you evolve. This sotto voce style reminds you of works like those of Daniela Andrier with the Prada Infusions - or Hermès with their line of colognes come to mind.

Compared with the other Mûre et Musc re-interpretations at l'Artisan Parfumeur, this new opus ought to woo lovers of subtle and modern scents. It is squarely contemporary. It is a Mûre et Musc post-L'Eau Froide and post- Laine de Verre by Serge Lutens from which it borrows, however impalpably, this cold, industrial edge and taste for aldehydes which smell like concrete cinder blocks. A roundness of few words can be felt as well. There is a slight suggestion of vanillic, fruity, milky caramel, but barely. Nevertheless, the roundness is there; the fragrance is not meant to itch but to be unobtrusively present. It probably could win a prize for dogged politeness. Alternatively, it could also win a prize for most discreet tea perfume on the planet.

Non-Intentional Smelling

In the state of mind where you are paying less attention, or even oblivious to the fragrance you sprayed on, Champ de Baies comes across as deceptively enveloping.

The other nuances which strike you then are the musk, but very realistic, as in the scent of perspiration and dried-out saliva on skin, and once more, the fruitiness, modulated to a new tonality than previously perceived. Smell the bergamot of an Earl Grey tea too.

Thanks to these bio-grade nuances, there is something naturalistic, countrylike about this new version of Mûre et Musc which people who have memories of spending time in the countryside will appreciate. It makes you think of half-open jars of jam on a long, rough wooden table, thrown-away checkered napkins, bees buzzing and siestas lulled by the sound of cicadas or cows' bells.

------

Critique de Champ de Baies de l'Artisan Parfumeur

Le nouveau Champ de Baies de l'Artisan Parfumeur sent comme une mélopée longue, musquée. Le parfum a quelque chose de lourd et de silencieux, s'avérant être volontairement unilinéaire dans sa structure. Il y a une suggestion d'odeur cuirée, comme un double de la peau. Il s'agit là d'une fragrance dont l'effet se déploie, de manière assez remarquable, sous le radar. Vous décelez ainsi la possibilité que les gens soient mieux à même de la sentir que vous-même. Rien de criard dans cette composition. Le parfum semble juste moduler l'odeur de votre peau sans jamais ressortir de manière évidente, dans un premier temps.

Lorsque cela arrive toutefois, on ressent qu'il serait sans doute avisé de vivre avec la senteur pendant une journée au moins pour voir si elle pourra vous prendre au dépourvu dans ces moments où vous lâchez votre activité de perception intentionnelle. Mais pour commencer, nous pouvons vous offrir quelques indications quant à la manière dont vous pourriez la percevoir lorsque vous faites, de fait, attention à l'évolution du parfum.

Sentir intentionnellement

Par-delà le caractère musqué du parfum allié au fruité de la mûre, un accord emblématique de l'Artisan Parfumeur depuis Mûre et Musc en 1978, copié de manière éhontée par le reste de l'industrie (j'insère un smiley ici), cette toute dernière version développe un effet bulleux subtil ainsi que des accents verts discrets. Par contraste avec Champ de Fleurs, son complice en lancement de colognes, Champ de Baies se déchiffre plus comme une eau de cologne, de facture moderne toutefois et ciselée selon le credo d'une esthétique minimaliste.

Vous pouvez voir qu'il s'agit là d'une composition complète, bien pensée et rémanente, mais aussi constater qu'elle est stylistiquement parlant incroyablement atténuée dans ses effets. On a besoin d'une oreille fine pour l'écouter, ou alors de diminuer le niveau du son ambiant, tout comme celui des odeurs intempestives d'un espace habité. Ce style sotto voce rappelle les travaux de Daniela Andrier sur les infusions de Prada, ou encore la collection de colognes de chez Hermès.

Comparé avec les autres réinterprétations de Mûre et Musc de l'Artisan Parfumeur, ce nouvel opus devrait plaire aux amoureux de fragrances à la fois modernes et très subtiles. La senteur est résolument contemporaine. Il s'agit d'un Mûre et Musc post-L'Eau Froide et post-Laine de Verre de Serge Lutens, desquels il emprunte, de quelque manière impalpable que ce soit, cet aspect froid, industriel et ce goût pour des aldéhydes sentant les parpaings en ciment. Une rondeur qui se veut peu éloquente, taiseuse, apparaît au milieu d'un champ devenu chantier. Il existe une suggestion vanillée, fruitée, de caramel laiteux, mais à peine. Toutefois, cette rondeur est présente; le parfum n'a pas été créé pour heurter, choquer, mais pour constituer une présence quasi intangible, en sourdine. Il pourrait sans doute gagner le prix de la politesse sans concession. Ou alternativement, il pourrait aussi gangner celui du parfum au thé le plus discret de la planète.

Sentir sans sentir

Lorsque vous vous retrouvez dans l'état d'esprit où vous faites moins attention, et même oubliez la fragrance que vous avez vaporisée, Champ de Baies se révèle être, ô surprise, enveloppante.

Les autres nuances qui vous frappent alors sont le musc, très réaliste cette fois-ci, comme dans l'odeur de la transpiration ou celle de salive séchée sur la peau, et encore une fois, une nuance fruitée, mais modulée sur une nouvelle fréquence. Sentez aussi la bergamote d'un thé Earl Grey.

Par ces nuances disons "bio", il appert que cette nouvelle version de Mûre et Musc offre des facettes naturalistes et campagnardes dans sa personnalité, que les gens qui ont dans un coin de leur mémoire le souvenir d'avoir passé des jours heureux à la campagne apprécieront. Cela vous fait penser à des pots de confiture à moitié ouverts sur une longue table en bois brut, des serviettes à carreaux jetées à la hâte, des abeilles bourdonnantes et des siestes bercées par le son des cigales ou celui des cloches des vaches.

Fragrance notes

Related Posts

Leave a Comment